RER B : nouvel appel à la grève vendredi, jour de France-Danemark

RER B : nouvel appel à la grève ce vendredi, jour de France-Danemark
La grève se tiendra le jour de France-Danemark au Stade de France.
Crédit: CC0

31 mai 2022 à 12h28 par Lucas Pierre avec AFP

Plusieurs organisations syndicales de la RATP lancent un nouvel appel à la grève sur la ligne B du RER. Le mouvement sociale se tiendra le vendredi 3 juin, jour de match de Ligue des nations entre la France et le Danemark au Stade de France (Seine-Saint-Denis).

Des organisations syndicales de la RATP ont lancé un nouvel appel à la grève sur le RER B pour vendredi, jour de match de football France-Danemark au Stade de France, après un précédent mouvement pendant la très chaotique finale de la Ligue des champions samedi dernier. « La réussite de la grève lors de la finale de la Champions League donne un rapport de force concret aux organisations syndicales. Le fiasco du 28 mai a engendré une médiatisation mondiale et la direction porte l'entière responsabilité des problèmes d'acheminements des supporteurs au Stade de France », affirment CGT Métro-RER, l'Unsa et La Base dans leur appel.

Les perturbations concentrées au sud

Pour les syndicats, qui dénoncent notamment les sous-effectifs chez les conducteurs et réclament une prime de 1.500 euros en reconnaissance de leur implication pendant la pandémie, il ne faut « pas baisser la garde et rester mobiliser dans la durée ». « Le 3 juin, mobilisons-nous pour France-Danemark » en Ligue des nations de football, écrivent-ils encore. Contrairement au mouvement de samedi, Force ouvrière n'a pas à ce stade rejoint le mouvement. Une question de forme, selon Jean-Christophe Delprat, secrétaire fédéral FO Transports pour qui « les collègues vont rejoindre l’action : on se bat pour une meilleure utilisation du RER pour les usagers ». La RATP n'exploite que la partie sud du RER B. A partir de la gare du Nord, c'est la SNCF qui gère la ligne en direction de Saint-Denis et du Stade de France. Les perturbations pourraient donc n'être concentrées que sur le tronçon sud.