Seine-Saint-Denis : 36 élus interpellent Jean Castex sur le déplacement des toxicomanes

Seine-Saint-Denis : 36 élus dénoncent interpellent Jean Castex sur le déplacement des toxicomanes
Les toxicomanes sont désormais rassemblés place Auguste-Baron, à La Villette.
Crédit: CC0

28 septembre 2021 à 13h07 par Lucas Pierre

36 élus de Seine-Saint-Denis envoie une lettre ouverte au Premier ministre, Jean Castex, ce mardi 28 septembre. Ils dénoncent « une décision prise dans la précipitation » après l’évacuation des toxicomanes des Jardins d’Eole vers la place Auguste-Baron, près de Pantin et d’Aubervilliers. Des rassemblements sont prévus chaque mercredi à La Villette.

Ils sont 36 au total. 36 élus de Seine-Saint-Denis se sont réunis pour adresser une lettre ouverte à Jean Castex ce mardi 28 septembre. Dans cette lettre, les élus dénoncent auprès du Premier ministre « une décision prise dans la précipitation et sans concertation, plaçant les élus et les habitants devant un insupportable fait accompli », quelques jours seulement après l’évacuation des Jardins d’Eole de ses toxicomanes.

Vendredi, Gérald Darmanin et Didier Lallemant, le préfet de police de Paris, prenaient la décision de déplacer les consommateurs de crack vers la place Auguste-Baron, aux portes de Pantin et d’Aubervilliers. Les élus, comme les manifestants rassemblés samedi rue Magenta ce week-end, dénoncent aussi le choix de simplement déplacer les toxicomanes. Dans leur lettre adressée au Premier ministre, ils estiment « absolument nécessaire d’adosser ces évacuations à des mesures d’accompagnement médico-social, notamment en lien avec les hôpitaux, et à des dispositifs d’hébergement d’urgence ».

Par ailleurs, le Collectif Anticrack organise désormais une manifestation chaque mercredi à 18h30 devant le magasin Darty, rue Emile Reynaud, à La Villette.

I