Tourisme en Île-de-France : le pass sanitaire a-t-il été un frein cet été ?

Tourisme en Île-de-France : le pass sanitaire a-t-il été un frein cet été ?
La Mer de Sable enregistre une hausse de fréquentation par rapport à l'année dernière.
Crédit: CC0

25 août 2021 à 15h14 par Lucas Pierre

A l’approche de la fin de l’été, c’est l’heure pour le milieu du tourisme de faire le bilan sur cette saison estivale 2021 placée sous l’égide du pass sanitaire. Si certains, comme le parc à thème de La Mer de Sable, s’en sortent bien, d’autres semblent souffrir de la mesure entrée en vigueur début août.

Le pass sanitaire a-t-il véritablement été un frein dans le milieu du tourisme en Île-de-France cet été ? C’est la grande inquiétude des restaurateurs ou des établissements accueillant du public. Ce lundi 23 août, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, indiquait « une augmentation de 15% de la consommation les 15 premiers jours d’août » dans les restaurants en France. Signe que « l’économie française est dans la bonne direction » malgré la mise en place du pass sanitaire, selon le ministre.

Mais qu’en est-il des autres activités touristiques ? Du côté de la Mer de Sable par exemple, la tendance évoquée par Bruno Le Maire semble se confirmer. Dans un communiqué, le parc à thème dédié à l’univers du far ouest présente un chiffre d’affaires et une fréquentation en hausse par rapport à l’été 2020. « Avec plus de 200 000 visiteurs à date, le parc enregistre une hausse de 36% par rapport à la saison estivale 2020 » peut-on lire. Aussi faut-il rappeler que La Mer de Sable vise particulièrement un public familial avec de jeunes enfants. Ces derniers ne sont, pour le moment, pas concernés par le pass sanitaire. Dès le 30 septembre, les enfants âgés de plus de 12 ans seront dans l’obligation de présenter le fameux sésame pour accéder au parc, comme à d’autres établissements qui y sont déjà soumis. Notons aussi que, si la Mer de Sable enregistre une hausse de la fréquentation sur la saison estivale, elle reste en baisse sur le global.

La clientèle étrangère manque à l’appel

Tout ne se passe pas aussi bien que pour le parc à thème dans le milieu du tourisme. On apprenait, par exemple, ce mardi que les vedettes de Paris souffrent d’une perte de 50% de leur chiffre d’affaires par rapport à l’année 2019. En cause : les restrictions de déplacement imposées par les pays étrangers. La clientèle habituelle des vedettes, essentiellement composée d’Américains ou d’Anglais, n’a pas pu passer ses vacances dans la capitale française cette année. Résultat : les Français représentent 65% de la clientèle des vedettes de Paris qui font difficilement tourner trois bateaux contre cinq en temps normal.

L’été étant une période propice aux sorties et aux loisirs, il faudra donc probablement attendre un peu avant de confirmer, ou non, que le pass sanitaire a un réel impact sur les différentes activités qu’il concerne.

I