Trafic de faux certificats au vaccinodrome de Fontainebleau : une enquête est ouverte

VOLTAGE
L'attestation comprend un QR Code à scanner, pour intégrer le certificat de vaccination dans l'appli
Crédit: CC0 - photo d'illustration

26 août 2021 à 15h49 par Iris Mazzacurati

Une enquête administrative vise actuellement certains intervenants du vaccinodrome de Fontainebleau. Des pompiers sont soupçonnés d’avoir délivré de faux certificats de vaccination.

Le Service départemental d’incendie et de secours de Seine-et-Marne (Sdis 77) a ouvert l’enquête pour des soupçons de trafic de faux certificats de vaccination.

Délivrés par des pompiers intervenants sur place, ces certificats de complaisance pouvaient être obtenus gratuitement, selon l’un des pompiers ayant bénéficié de l’aubaine, interrogé par La République de Seine-et-Marne.

Sans même avoir à se déplacer au vaccinodrome, le soldat du feu aurait reçu la "preuve" de sa double vaccination et se serait simplement rapproché de la Sécurité sociale pour obtenir son pass sanitaire.

S’il est démasqué, le personnel impliqué dans la délivrance du faux document risque 3 ans de prison et 45 000 euros d’amendes.

I