Un coiffeur condamné à payer des dommages et intérêts après une coupe ratée

Un coiffeur condamné à verser 230 000 euros après une coupe ratée
Un coiffeur condamné à verser 230 000 euros après une coupe ratée
Crédit: Pixabay

26 septembre 2021 à 18h46 par Aurélie Amcn

Pas satisfaite de sa coupe de cheveux, une cliente a porté plainte contre un salon de coiffure, aujourd’hui contraint de verser une très grosse somme d’argent en guise de dommages et intérêts. Récit.

Une facture salée, non pas pour la cliente, mais pour le coiffeur ! Aashna Roy s’est rendue dans le salon de coiffure d’un luxueux hôtel de New Delhi pour se faire couper les cheveux. Avant de confier sa chevelure aux mains des experts, la jeune femme a précisé vouloir couper uniquement ses pointes, soit seulement une dizaine de centimètres de cheveux. Une consigne qui n’aurait pas été respectée, selon le tribunal des consommateurs de la ville : « Au grand choc de la plaignante, la coiffeuse a coupé l’ensemble de la chevelure, ne laissant que 10 cm de cheveux tombant sur sa nuque ».

230 000 EUROS DE DOMMAGES ET INTÉRÊTS !

Mannequin de profession, Aashna Roy a donc aussitôt porté plainte. Et la justice indienne vient de rendre son verdict des faits remontant à 2018 : la coupe bâclée aurait provoqué une « grave dépression nerveuse et un profond traumatisme » chez la plaignante et lui aurait ainsi fait perdre plusieurs contrats de publicité. « Les femmes sont très prudentes et attentives en ce qui concerne leur chevelure. Elles dépensent des sommes astronomiques pour les entretenir et sont aussi émotionnellement très attachées à leurs cheveux », détaille le jugement.

Le juge évoque également « un rêve brisé de devenir un top-modèle » mondialement connu. Le tribunal condamne alors le salon de coiffure, qui peut encore faire appel de la décision, à verser 20 millions de roupies de dommages et intérêts à la cliente, soit environ 230 000 euros dans les huit semaines suivant l’ordonnance.

I