Article parrainé

CV : comment le rédiger en anglais ?

30 mai 2022

CV

Que ce soit pour un stage ou pour une offre d'emploi à temps plein, les Français sont toujours plus nombreux à viser l'international. Mais il est alors nécessaire de rédiger un CV en anglais. Certaines règles doivent alors être respectées et on vous explique comment faire dans la suite de cet article.

Rédiger un CV en anglais, comment faire ?

Si vous avez l'intention de postuler pour un travail à l'étranger, mais que vous vous demandez comment faire un CV en anglais, voici quelques éléments de réponse. Globalement, le curriculum vitae devra être réalisé de la même manière que celui que vous auriez fait si vous aviez postulé en France. Après avoir épluché la fiche de poste, vous devrez mettre en avant des compétences répondant à celles demandées. L'idée est donc de faire un CV sur-mesure, en fonction de l'offre à laquelle vous répondez. Bien sûr, vous devrez aussi mettre en avant vos expériences professionnelles ou stages. À la différence du curriculum vitae français, vous devrez mentionner plus d'informations, les entreprises de l'Hexagone n'étant pas forcément connues outre-Manche. N'hésitez donc pas à détailler un peu plus les missions que vous avez effectuées et à présenter brièvement les sociétés. Et, à la fin de votre fiche, n'oubliez pas la rubrique équivalente aux activités extra-professionnelles, qui est très appréciée à l'international.

Les éléments à inclure dans le CV

À l'image d'un CV français, certains éléments devront automatiquement être inclus dans la version anglaise. Par exemple, votre présentation devra se trouver en haut de votre curriculum vitae et contenir :

  • Le nom et le prénom.
  • Les coordonnées.
  • La date de naissance.
  • La nationalité.

N'oubliez pas non plus de mentionner votre niveau d'anglais et celui de la langue du pays si vous postulez ailleurs qu'en Angleterre ou aux Etats-Unis. Quatre options s'offrent alors à vous : bilingual, fluent, good skills ou conversational. À noter que la notion de bilingue n'est que peu utilisée et reste à éviter si on ne l'est pas réellement. Les deux autres informations à connaître sont que les photos et la mention de l'âge ne sont pas obligatoires. 

Comment faire pour la traduction ?

Côté traduction, il est plus que recommandé d'éviter les traducteurs automatiques. Car plus le texte est long, moins la fiabilité est bonne. Or, trop de fautes de syntaxe ou de grammaire pourraient ne pas être au goût des recruteurs et vous fermer certaines portes. Dans le cas où vous ne seriez pas sûr de vous, n'hésitez pas à demander de l'aide à une connaissance parlant bien l'anglais. Certains termes sont également à connaître et diffèrent de ceux utilisés en français. Par exemple, CV se dit “resume” et lettre de motivation “cover letter”. Certaines subtilités de la langue font aussi que les mots ne sont pas les mêmes entre l'anglais britannique et l'anglais américain, à l'image du mot “stage”, “placement” dans le premier cas et “internship” dans le second. Enfin, une attention toute particulière devra être accordée aux mentions scolaires. Et si vous hésitez sur les termes à utiliser, n'hésitez pas à consulter des exemples de curriculum vitae sur Internet.