Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

93/ Aulnay sous Bois : 3e nuit de violence

07 février 2017 à 10h27 Par Rédaction

Cinq jours après la violente interpellation d'un jeune homme par la police à Aulnay sous Bois, la colère gronde dans le quartier de la rose des vents. Pour la troisième nuit consécutive la cité des 3.000 s'est embrasée.

Cette nuit, de nouvelles violences ont éclaté dans la cité des 3.000 malgré les appels au calme de la famille de Théo. Plus de 200 personnes ont fait face aux nombreuses forces de l'ordre présentes dans le quartier. 24 personnes ont été interpellées, une dizaine de voitures ainsi que deux restaurants incendiés.

Théo est toujours hospitalisé dans un état sérieux, cinq jours après sa violente interpellation jeudi dernier à Aulnay sous Bois. Le jeune homme de 22 ans, opéré depuis, souffre d’une hémorragie anale. Il s’est vu prescrire une ITT de 60 jours.

Il a tout de même pu livrer sa version des faits à son avocat et évoque les violences subies avec une matraque qu’un policier lui aurait enfoncé dans les fesses. Il raconte aussi comment, une fois entré dans la voiture sérigraphie, il aurait reçus de nombreux coups au visage et sur les parties intimes, essuyé des insultes racistes et des crachats des policiers.

Les avocats des quatre fonctionnaires, mis en examen pour violences aggravées et viol, appellent à la présomption d’innocence. Ils ont été suspendus le temps de l’enquête par le ministère de l’intérieur. Lundi après-midi, une marche blanche a réuni dans le calme 500 personnes dans les rues d’Aulnay sous Bois pour réclamer « Justice pour Théo ».