« La place des femmes est à la cuisine » : le coup de com’ de Burger King ne passe pas

VOLTAGE
Burger King a suscité la polémique lors de la journée internationale des droits des femmes.
Crédit: DR Mike Mozart - Creative Commons

9 mars 2021 à 8h13 par A.L.

Ce lundi 8 mars, journée internationale des droits de la femme, le compte Twitter Burger King UK a créé la polémique avec un message un brin provocateur.

"Women belong in the kitchen" ("Les femmes ont leur place dans la cuisine" en français, ndlr). Ce tweet écrit par le compte Burger King UK ce lundi 8 mars, lors de la journée internationale des droits des femmes, a littéralement créé la polémique sur les réseaux sociaux. En effet, cette phrase misogyne a suscité la colère des internautes. Pourtant, ce tweet peut être lu d'une autre façon : oui, les femmes aussi ont leur place dans la cuisine des restaurants, en tant que cheffe.

C'est justement le message qu'a voulu faire passer Burger King, mais de façon très maladroite. "Si elles le souhaitent, bien sûr. Pourtant, seulement 20% des chefs sont des femmes. Nous avons pour mission de changer le rapport hommes-femmes dans l'industrie de la restauration en donnant aux employées la possibilité de poursuivre une carrière culinaire", s'est en effet expliquée la firme internationale.

L'ouverture d'une bourse 

Burger King a ensuite rebondi en annonçant la mise en place d'un programme de bourses pour les femmes. "Nous sommes fiers de lancer un nouveau programme de bourses d'études qui aidera les employées de Burger King à poursuivre leurs rêves culinaires !”, peut-on lire sur leur compte Twitter.

Bien entendu, le premier tweet - effacé depuis - était très trompeur et n'était qu'une manière pour l'enseigne d'attirer l'attention des internautes pour promouvoir sa campagne de soutien aux femmes

Quoiqu'il en soit, ce coup de communication a marché. S'il a divisé de nombreux internautes, il aura au moins eu le mérite d'être au coeur de toutes les discussions avec plusieurs dizaines de milliers de retweets et de likes

I