Le 80 km/h sur la route devrait s’imposer

VOLTAGE
Crédit: Commons wikimedia

8 janvier 2018 à 8h31 par Mikaël Livret

C'est ce mardi 9 janvier que le Premier ministre doit annoncer la baisse de la limitation de vitesses de 90 à 80 kilomètres/heure sur les routes secondaires. Ce n'est pas une mesure simple à imposer pour Édouard Philippe.

Le gouvernement accélère sur les limitations de vitesse. Pas vraiment du goût des Français qui sont convaincus, à 67%, que ce genre de mesures est fait pour remplir les caisses de l'État.


Édouard Philippe, le premier ministre assume. Il a annoncé qu'il prenait le risque d'être "impopulaire". Le locataire de Matignon part du principe qu'il faut faire le bien des conducteurs contre leur volonté pour faire baisser le nombre de morts sur la route.


Alors bien sûr il n'y a pas que la vitesse : il y a aussi l'alcool, les stupéfiants et le portable. Mais on sait qu'on peut agir efficacement sur la vitesse au volant, plus que sur les autres fléaux.


En revanche on ne sait pas vraiment si, lorsque vous rentrez dans un poteau à 80 km/h, vous avez plus de chance de vous en sortir qu’à 90 km/h. Mais on sait que lorsque la vitesse baisse de 10 km/h, la mortalité baisse de 10% sur la route.


Yves Carra, le porte-parole de l'Automobile Club, rappelait en décembre que « si cette baisse de la vitesse est systématique, elle ne sera pas respectée ». En revanche en identifiant les endroits à risque, voir dangereux sur la route, et « en abaissant à 70km/h la vitesse dans ces zones, les résultats seront plus significatifs », selon lui.