Space Jam 2 : le réalisateur du premier volet critique violemment le nouveau film (Vidéo)

VOLTAGE
Une critique qui fait très mal !
Crédit: Space Jam 2

24 juillet 2021 à 16h45 par Aurélie AMCN

Aïe aïe aïe ! Joe Pytka, le réalisateur du premier volet, n'est pas tendre avec la nouvelle version du film « Space Jam » avec LeBron James, tout juste sortie au cinéma.

Joe Pytka ne valide pas du tout le nouveau film Space Jam : Nouvelle ère avec LeBron James sorti le 21 juillet dernier au cinéma. Dans un entretien accordé au site TMZ, le réalisateur du film original sorti en 1996 avec Michael Jordan avoue avoir eu du mal à regarder le travail de son homologue Malcolm D. Lee.

Il lui aurait même fallu « cinq tentatives » pour en arriver à bout. Et au générique de fin, Joe Pytka admet avoir été « très déçu » par la mise en scène, mais aussi par le casting. « LeBron n’est pas Michael », déclare-t-il tout en indiquant avoir trouvé le film « ennuyeux ».

UN FILM " NAZE ", SELON JOE PYTKA

Selon lui, à l’époque, Michael Jordan n’était pas seulement le meilleur joueur de basketball, mais il était la plus grande célébrité dans le monde. Il évoque également le rôle de Bugs Bunny, le célèbre lapin des Looney Tunes, dont l’apparition à l’écran est, selon ses propres mots, « insignifiante ». « On dirait une de ces peluches affreuses que l’on achète à nos enfants dans une boutique d’aéroport quand on a été absent trop longtemps », poursuit-il.

De plus, il déplore l’intrigue du film : il reproche à Malcolm D. Lee de ne pas avoir intégré à l’histoire des faits réels, piochés dans la vie de LeBron James. Il rappelle d’ailleurs, qu’en 1996, son film Space Jam était basé sur la vie personnelle de Michael Jordan qui au moment de prendre sa retraite envisageait de se reconvertir dans le baseball.

TMZ rappelle toutefois que le premier Space Jam a également essuyé des critiques lors de sa sortie. Le site précise que Joe Pytka n’est pas contre la sortie de Space Jam : Nouvelle ère, maisle réalisateur estime simplement que cette nouvelle version est « simplement naze ».

I