The Voice - Saison 8

The Voice 8 : les candidats mettent le rap à l'honneur

24 février 2019 à 10h45 Par A.L.
Crédit photo : TF1

Ce samedi soir, TF1 dévoilait la troisième partie des auditions à l'aveugle de la saison 8 de The Voice. L'occasion pour certains candidats de bluffer le jury en choisissant d'interpréter des morceaux de rap.

À l'issue de ce troisième volet de The Voice 8, vingt-sept talents sont désormais qualifiés après avoir réussi à convaincre le jury composé de Jenifer, Julien Clerc, Mika et Soprano. Si certains ont préféré jouer la carte de la douceur à l’instar de Clem Chouteau et son interprétation captivante de Berlin signée RY X derrière son piano, d’autres ont mis le rap français à l’honneur. La musique urbaine a donc pris le dessus lors de ces dernières auditions à l'aveugle avec plusieurs morceaux qui ont fait tourner les fauteuils en velours rouge des jurés.

Tout comme Ilycia qui, ce samedi soir, a livré une version toute personnelle de À l’ammoniaque, le tube du duo PNL. Âgée de seulement 20 ans, la jeune femme a de l’ambition et sait provoquer le destin pour réaliser ses rêves. "Je pense avoir les épaules pour devenir une star" déclare celle qui sait qu’elle est faite pour ce métier depuis son enfance. Déterminée, elle parvient à séduire Soprano qui est le premier à se retourner dès les premières notes de la chanson. Finalement, la candidate rejoindra l’équipe de Jenifer.

Le rap, un univers "intéressant" pour les téléspectateurs de TF1

"Le rap français est effectivement beaucoup plus présent cette année, c’est l’effet Soprano, confie Pascal Guix, au journal Le Parisien. Les candidats se sont dit qu’il allait les comprendre. C’est intéressant pour nous de faire découvrir des univers comme celui de PNL aux spectateurs de TF1. Si on n’avait pas mis de musique urbaine cette année, on aurait été à côté de la plaque". Et ce n’est pas Albi qui dira le contraire. Tout droit venu de Lyon, ce lycéen de 18 ans qui a débuté la musique à 8 ans, a conquis le jury avec sa prestation rappée du titre Dommage de Bigflo & Oli. Si le public lui a fait une standing-ovation, Mika, Soprano et Julien Clerc se sont rapidement retournés, suivis de près par Jenifer. Le jeune homme poursuivra l’aventure avec Mika.

Laurent Bouneau, directeur des programmes de Skyrock, partage également son amour pour la musique urbaine. "Le rap est la musique la plus écoutée des Français et touche un public de plus en plus large. Il s’est donc imposé naturellement dans The Voice. Et c’est une bonne chose qu’un titre aussi populaire que «Réseaux» de Niska, boycotté par les médias de masse y soit diffusée. Avec The Voice, nous vivons dans le même monde".

Des propos qui font sens avec la prestation de Pearl, une jeune femme de 22 ans arrivée de Bordeaux qui brilla avec son interprètation de Gangsta’s Paradise le tube des années 90 de Coolio. Après un début tout en douceur, la partie plus urbaine de la chanson poussa Soprano à se retourner. Une bonne chose pour la candidate qui finira par le choisir comme coach.