Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Un ancien préfet des Yvelines condamné suite à la plainte de sa maîtresse

07 décembre 2020 à 16h00 Par Maud Tambellini
Cette photo de Serge Morvan a été prise en 2017 alors qu'il était encore en fonction dans les Yvelines
Crédit photo : Ludovic Marin / AFP

Il avait envoyé à sa maîtresse un faux arrêté le nommant directeur de cabinet à l'Elysée pour justifier le report de leur mariage. L'ancien préfet des Yvelines, Serge Morvan, a été condamné ce lundi 7 décembre à huit mois de prison avec sursis pour faux et usage de faux dans l'exercice de ses fonctions.

Serge Morvan lui avait promis mariage et enfants ; allant même jusqu'à produire un faux en écriture pour maintenir l'illusion d'un futur engagement. Mais la maîtresse en a eu marre de se laisser duper. 

L'ancien préfet des Yvelines a donc été condamné ce lundi à huit mois de prison avec sursis pour faux et usage de faux dans l'exercice de ses fonctions. Il avait envoyé à sa maîtresse un faux arrêté le nommant directeur de cabinet à l'Elysée pour justifier le report de leur mariage.

Le haut fonctionnaire de 61 ans a également été condamné à 25 000 euros d'amende pour détournement de fonds publics par le tribunal de Versailles pour avoir notamment réglé avec sa carte professionnelle 10 300 euros de frais d'hôtels, restaurants et séjours passés avec sa maîtresse. Des frais compensés par la suite.

"Je regrette", a sobrement réagi l'ancien préfet des Yvelines (2015-2018) à la barre lors de l'audience à laquelle assistait également son ancienne maîtresse et l'agent judiciaire de l'Etat ; parties civiles dans ce dossier. 

En juillet 2019, Serge Morvan, alors commissaire général à l'égalité des territoires, avait annoncé à la surprise générale son départ, invoquant "des raisons personnelles" sans donner plus de détails. Six mois plus tard, un article de Médiapart révélait que l'ancien préfet des Yvelines était visé par une plainte de son ancienne maîtresse qui l'accusait de l'avoir manipulée et de lui avoir laissé croire qu'il allait se marier et avoir des enfants avec elle.