Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Un militaire frappe une femme à la sortie d’un bar de Nogent

29 mai 2018 à 10h38 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Commons wikimedia

Après un déjeuner un peu trop arrosé, un caporal de l’armée de Terre, déployé en Ile-de-France dans le cadre de l’opération Sentinelle, s’en est pris a une passante de 60 ans. Il sera jugé en septembre.

Il a un peu trop fêté la fin de sa mission. Cette affaire embarrasse grandement dans les rangs de l’armée de terre. En mars dernier, à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), la section du 35e Régiment d’infanterie de Belfort déjeune dans un restaurant de l’avenue principale. A 14 heures, ils retournent a la base sauf 5 d’entre eux, dont une femme. Ils enchainent les tournées jusqu’à 18 heures, avant de sortir de l’établissement.

« Ce que j’ai fait est inadmissible »

C’est dehors que le caporal complémentent ivre va croiser le regard de sa victime. Véronique Zygel habite la rue. « J’ai vu une femme au sol, se souvient-elle dans le Parisien. Un homme semblait la frapper. Elle avait l’air en danger, assure Véronique au quotidien. L’autre hurlait comme un forcené Je vais vous montrer qui c’est l’homme ! »

« Tout à coup il a foncé vers moi en me disant trace ta route toi qu’est-ce tu regardes ? » Elle reçoit un violent coup de poing au visage. Ses camarades tentent de le maîtriser avant de retourner au fort de Nogent, où ils sont cantonnés dans le cadre de leur mission Sentinelle. Personnes ne dénoncera le caporal, qui le fera lui même, après avoir dessouler. C’est son lieutenant qui le conduira au commissariat de Nogent. « Ce que j’ai fait est inadmissible », a reconnu le caporal. Selon le lieutenant, le caporal a été « sanctionné » par l’armée et il sera jugé en septembre.