Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Val-d’Oise : l’ADN trahi le violeur 23 ans après

06 juillet 2018 à 10h26 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Un homme de 46 ans aujourd’hui a été présenté au parquet de Pontoise (Val-d’Oise), mis en examen pour le viol et le meurtre d’une jeune femme en 1995.

Cold Case. Les faits remontent au 11 juillet 1995 dans le Val d’Oise. Un homme avait étranglé Katell Berrehouc, une jeune fille de 19 ans au domicile de ses parents à Auvers-sur-Oise. Malgré une enquête poussée et de nombreux prélèvements sur la scène de crime, l’affaire se solde par un non-lieu, en avril 2005, faute de suspect. Fin 2017, l’enquête est rouverte par la Section de Recherches de Versailles dans le cadre d'un projet baptisé "Cold Case", mené par le parquet de Pontoise.

La consultation du fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) porte alors ses fruits. La trace ADN d'un démarcheur correspond a celle retrouvée 23 ans plus tôt. L’homme, aujourd’hui âgé de 46 ans, a déjà été condamné en 1994 à Bobigny (Seine-Saint-Denis) à cinq ans de prison pour vols avec violences. En 2011, il avait écopé de huit mois de prison pour violences et agression sur sa conjointe, à Melun (Seine-et-Marne).