Info locale

Yvelines : une première plainte après la contamination des sols au plomb

06 mars 2019 à 10h56 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixabay

Des écologistes attaquent le syndicat du traitement des eaux, selon le principe de pollueur-payeur. Pendant plusieurs dizaines d’années, les eaux usées des égouts de Paris ont été épandues dans des plaines maraîchères des Yvelines et du Val d'Oise.

Le principe du "pollueur-payeur". L’ancien maire de Carrières-sous-Poissy, Eddie Aït vient de porter plainte contre X devant le procureur de la République pour "mise en danger de la vie d'autrui". Le Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne, chargé du transport et du traitement des eaux usées de la région parisienne est mis en cause.

L’épandage d'eaux usées pendant plus d'un siècle dans les plaines maraîchères des Yvelines et du Val d'Oise seraient responsables d'une grave pollution des sols et de problèmes de santé, selon lui.

Les 4.620 hectares de plaines d’Achères, de Carrières-sous-Poissy, Triel-sur-Seine (Yvelines), Méry-sur-Oise et Pierrelaye (Val d’Oise), ont fait l’objet de ces épandages jusqu’à 2006 pour certains secteurs, explique France 3. Résultat, des taux de plomb deux fois supérieures à la valeur repère pour l’Ile-de-France (53,7 mg/kg) y ont été relevés.

À Carrières-sous-Poissy, certains terrains présentent des taux 5 fois supérieurs au seuil d’alerte réglementaire. Deux cas de saturnisme ont été détectés.