Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Accusé de corruption, Juan Carlos s'exile

04 août 2020 à 09h57 Par Iris Mazzacurati avec AFP
L'ancien roi d'Espagne, Juan Carlos (ici, en 2013), est soupçonné d'avoir touché des pots-de-vin.
Crédit photo : flickr / Irekia

L'ancien roi d'Espagne Juan Carlos, longtemps révéré pour avoir mené la transition de la dictature de Franco à la démocratie, s'est résolu à l'exil après que la justice de son pays a ouvert contre lui une enquête pour corruption.

L'ancien monarque, âgé de 82 ans, a annoncé sa décision de quitter l'Espagne à son fils, le roi Felipe VI, qui l'a acceptée et l'en a remercié dans un communiqué publié par la Maison Royale.

Juan Carlos explique à son fils sa décision par la volonté de "faciliter l'exercice de (ses) fonctions", devant "les conséquences publiques de certains événements passés de (sa) vie privée", une allusion transparente à l'enquête ouverte contre lui en juin par le parquet de la Cour suprême.

Celle-ci cherche à établir si Juan Carlos s'est rendu coupable de corruption en recevant de l'Arabie Saoudite une énorme commission lors de l'attribution de la construction d'un TGV entre la Mecque et Médine à un consortium d'entreprises espagnoles.

Il y a 6 ans, embourbé dans plusieurs scandales, de fraude fiscale notamment, le monarque espagnol avait dû abdiqué en faveur de son fils Felipe VI.