Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Comment réussir son confinement d’un point de vue capillaire !

12 novembre 2020 à 14h05 Par Maud Tambellini
Les coiffeurs ont très mal pris la fermeture de leurs commerces fin octobre
Crédit photo : pixabay

Rachel, coiffeuse à domicile en Essonne, a vu trop de catastrophes au sortir du premier confinement et nous a donné quelques conseils. Le mot d’ordre : on ne s’improvise pas coiffeur !

Ils sont considérés comme des commerces non-essentiels. Et pourtant, à la sortie du premier confinement, on s’est rué chez eux. Les coiffeurs sont donc pour le moment en chômage partiel. C’est le cas notamment de Rachel, coiffeuse à domicile en Essonne.

Cette fois, pour éviter de nouvelles catastrophes capillaires, elle lance un appel : « on ne s’improvise pas coiffeur». La plus grosse erreur à ne pas commettre, selon elle, est d’acheter des soins colorants en grande surface. « Soit vous allez prendre trop foncé et vous allez casser la couleur qu’avait fait votre coiffeur. Soit, pour les blondes, vous allez prendre trop clair et vous risquez de finir jaune pipi ».

Rachel déconseille aussi de se couper les cheveux soi-même. « En salon, on vous fait tenir droit pour une raison ; c’est pour avoir une coupe droite. Mais si vous vous coupez les cheveux tout seul, il est pratiquement certain que votre coupe ne sera pas droite, car vous risquez de pencher la tête en le faisant. »

La seule exception possible pour Rachel est de se faire une frange. Mais là encore, il faut prendre des précautions : « on fait ça sur cheveux sec et petit à petit. Car si on fait sur cheveux mouillés, en séchant, les cheveux ont tendance à remonter un peu. Et on risque de se retrouver avec une frange trop courte. D’autant plus si vous avez des épis ».