Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Essonne : une saisie record dans une cellule de Fleury-Merogis

19 avril 2018 à 09h25 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixabay

Les gardiens de la plus grande prison d’Europe ont mis la main sur une trentaine de téléphones, des chargeurs, des montres connectées, tout ça dans une seule et même cellule !

Il semble qu’un détenu gérait presque un magasin d’objet connecté depuis la prison de Fleury-Merogis (Essonne). Une enquête a été ouverte pour comprendre comment ces objets sont arrivés derrière les barreaux.

Un surveillant a été intrigué par le comportement de l’un des détenus. Il avait demandé à aller aux toilettes sur le chemin de sa cellule vers le parloir, raconte le bureau local du syndicat FO Pénitentiaire.

Lorsqu'il est sorti, les gardiens ont décidé de fouillé les sanitaires, au cas ou. Jackpot. Ils ont découvert plusieurs Smartphones déposés dans les cabines. La cellule du détenu a aussi été passée au peigne fin. La encore les surveillants de Fleury-Merogis ont trouvé "une trentaine de téléphones et des montres connectées". 

Les gardiens réclament une fouille à nu systématique

Le parquet d'Evry a ouvert une enquête pour "recel de biens provenant d'un délit". Il s’agira dans un premier temps de déterminer comment ces objets ont pu pénétrer derrière les barreaux.

Les gardiens dénoncent une recrudescence des trafics dans les prisons et réclament une fouille à nu systématique des détenus. Chose que l’article 57 de la loi pénitentiaire leur interdit. Fleury-Mérogis, où sont incarcérés 4.300 détenus, a été le théâtre d’un vaste mouvement de contestation dans les prisons en janvier 2018 pour réclamer l’abrogation de ce texte.