Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Evry : L’ONG BarakaCity va contester sa dissolution

21 octobre 2020 à 14h42 Par MT
L'organisation humanitaire intervient dans 26 pays à travers le monde
Crédit photo : Imprim écran twitter BarakaCity

BarakaCity, dont les locaux sont basés à Evry, va-t-elle disparaître ? L’ONG est visée par une procédure de dissolution de la part du ministère de l’Intérieur mais n’entend pas se laisser faire.

L’annonce est tombée en début de semaine après le sauvage assassinat de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine. Le gouvernement a dans son viseur une cinquantaine d’associations qui pourraient avoir des liens avec des mouvances islamistes.

Le nom de BarakaCity, dont les locaux sont basés en Essonne à Evry, est rapidement cité. Effectivement l’ONG a fait savoir sur les réseaux sociaux qu’elle avait reçu un document du ministère de l’Intérieur l’avertissant des motifs retenus pour justifier cette dissolution.

Des motifs que BarakaCity conteste fortement. L’avocat de l’ONG l'a fait savoir sur twitter dans un long communiqué joint à son post. Il semble que l’organisation essonnienne se voit notamment reprocher la publication de messages ayant suscité de nombreuses réactions antisémites, de menaces de mort et des propos apologétiques de crimes contre l’humanité.

Pour leur avocat, BarakaCity ne peut être tenue responsable des réactions suscitées par ses publications. L’ONG a récemment fait parler d’elle pour une autre raison. Son fondateur Idriss Sihamedi a été placé sous contrôle judiciaire et convoqué le 4 décembre prochain au tribunal correctionnel d’Evry pour « harcèlement au moyen d’un support numérique ou électronique ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours ».

Il est accusé de s’en être violemment pris à une chroniqueuse de la radio RMC sur Twitter ; créant même un hashtag dénonçant sa personne, repris dans près de 1 500 posts.