Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Le bus devient prioritaire sur une portion de l’A10

20 novembre 2017 à 10h28 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Ile-de-France Mobilités - Bus

C’est la troisième voie de ce type en Ile-de-France, et six autres sont en projet. Depuis ce week-end, la voie de gauche sur l’A10 entre Villebon-sur-Yvette et Massy (Essonne) est réservée uniquement aux bus. Il s’agit de gagner en régularité pour les usagers.

Fini les bouchons sur le chemin de la gare. En tout cas en bus. C’est dans le cadre du Programme des Voies Dédiées aux Bus, lancé en 2014 par l’État, la région Île-de-France et Île-de-France Mobilités, qu’est ouverte une nouvelle voie réservée aux bus sur une portion sud de l’A10 proche de Massy. Cette voie dédiée a été inaugurée le samedi 18 novembre 2017.

Voie entièrement dédiée ou bien un simple aménagement de la bande d’arrêt d’urgence, ces tronçons visent à réduire et fiabiliser le temps de parcours des usagers des bus, en leur permettant de franchir les congestions les plus dures du réseau routier francilien, notamment en heure de pointe. Ainsi, le tronçon de l’A10 au niveau des communes de Villebon-sur-Yvette et Palaiseau a été retenu pour la création d’une voie supplémentaire.

Neuf lignes l’emprunteront régulièrement

Elle affiche une longueur de 3,3 km, depuis la bretelle d’accès de la RD118 jusqu’au carrefour giratoire donnant accès à la gare Massy-Palaiseau. Cette voie réservée est signalée par un panneau rond avec un bus blanc sur fond bleu. Sur les 2 100 premiers mètres, la voie de gauche n’est pas séparée des autres, il y a juste un marquage au sol. Puis les 700 m suivants sont séparés du reste de l’autoroute par un petit muret, avant les 500 m, en voie centrale, de la bretelle menant à la gare.

Pour offrir cette place aux bus, une voie supplémentaire a été aménagée à droite pour les voitures, en élargissant l’autoroute. Cela a nécessité 18 mois de travaux. Neuf lignes l’emprunteront régulièrement, soit 300 bus par jour (un toutes les 90 secondes à l’heure de pointe) et quelque 20 000 usagers transportés. Les véhicules de secours et ceux de la Direction des routes (Dirif), ainsi que ceux du réseau PAM (personnes handicapées) sont aussi autorisés. Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 €.

Deux bus à deux étages pour absorber les flux

Le temps gagné par les voyageurs grâce à ce projet est estimé à 8 minutes, évitant ainsi les congestions qui pénalisent les bus en approche de la gare RER B de Massy. Actuellement, plus de 300 bus par jour circulent sur cet axe. Les lignes de bus qui emprunteront cette nouvelle voie sont :

-la ligne (cars d’Orsay ) : centre commercial les Ulis 2 – gare de Massy Palaiseau B

-la ligne 21 (cars d’Orsay ) : centre commercial les Ulis 2 – parc d’activités Courtaboeuf Nord

-la ligne 22 (cars d’Orsay ) : centre commercial les Ulis 2 – gare de Massy Palaiseau B

-la ligne DM11A (Keolis Daniel Meyer) : Massy – St Geneviève

-la ligne DM11C (Keolis Daniel Meyer) : Massy RER – Marcoussis Laboratoires

-la ligne DM11E (Keolis Daniel Meyer) : Massy – St Geneviève

-la ligne DM11G (Keolis Daniel Meyer) : Massy – St Geneviève

-la ligne 91-03 (Albatrans) : Gare de Dourdan – Gare de Massy-Palaiseau

-la ligne 91-05 (Albatrans) : Gare routière Évry – Gare de Massy-Palaiseau

Les bus gagneront aussi en régularité et en fiabilité. Ce qui promet d’accroître le succès de ces lignes. La 91.03 (Dourdan-Massy, via la gare autoroutière de Briis-sous-Forges) s’est déjà dotée de deux bus à deux étages pour absorber les flux.

Quel bilan des autres voies dédiées de l’A1 et l’A6 ?

Inaugurées en 2015, ces deux voies dédiées aux bus sur l’A1 et l’A6 ont la particularité d’être ouvertes aussi aux taxis. Ce qui leur a valu des recours en justice de la part des VTC, et a entraîné leur fermeture, quelques semaines pour l’A6, pendant plus d’un an pour l’A1.

Autre différence avec l’A10, les voies de l’A1 et l’A6 ne sont ouvertes qu’à l’heure de pointe du matin (sur l’A1, 5 km à gauche entre La Courneuve et Saint-Denis, de 6 h 30 à 10 heures, pour 15 lignes de bus et 300 taxis par jour ; sur l’A6a, 3 km à droite entre Arcueil et porte d’Orléans, de 7 heures à 10 heures, pour 30 lignes de bus et 200 taxis par jour). Le reste du temps, elles sont autorisées pour tous les véhicules.

Dans les faits, cela fonctionne plutôt mal. Les usagers respectent assez peu ces voies dédiées. L’Etat mise sur la mise en place d’un contrôle sanction automatisée. Des demandes sont en cours auprès du ministère de l’Intérieur pour l’autoriser. Actuellement, les contrevenants sont verbalisés à distance, mais individuellement, par un policier qui constate l’infraction à la vidéo.

D’autres projets à venir en Ile-de-France

Six projets sont dans les cartons d’ici 2020. Après l’A1, l’A6a et maintenant l’A10, les voies bus de l’A3 et de l’A12, actuellement en travaux, entreront en service en 2018. Les projets sur la N118 et la N104 sont à l’étude. Soit 65 M€ de travaux en tout (dont 11,4 M€ pour l’A10). Une vraie révolution car l’autoroute est infrastructure reine pour les voitures individuelles mais commence à s’adapter aux transports en commun.