Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Le calcul des APL va changer

18 septembre 2017 à 10h16 Par Mikaël Livret
Crédit photo : DR

La méthode de calcul des APL va être modifiée. Les aides au logement ne seront plus basées sur le revenu d'il y a deux ans, mais sur les revenus de l’année en cours. La mesure entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2019.

6,5 millions de foyers seront concernés. La méthode de calcul des APL va être modifiée. Les aides au logement ne seront plus basées sur le revenu d'il y a deux ans, mais sur les revenus de l’année en cours. La mesure entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2019. Selon le gouvernement, ce mode de calcul sera plus juste. Mais les experts des politiques du logement craignent que les jeunes démarrant sur le marché du travail soient pénalisés. De même que les travailleurs précaires, qui feront des allers et retours dans le dispositif.

Le chamboulement des APL (aides personnelles au logement) continue après la baisse des APL de 5 euros par mois et par foyer annoncée cet été et la baisse des APL versée par l’Etat aux bailleurs sociaux envisagée par l’exécutif. Le gouvernement compte ainsi économiser plus d'un milliard d'euros.

Un changement de taille pour les allocataires, que le secrétaire d’Etat justifie en expliquant que ce nouveau mode de calcul sera plus juste : « Le montant des APL que vous percevez prend pour référence votre revenu d’il y a deux ans. Donc si je travaille, alors que j’étais au chômage il y a deux ans, je touche un montant d’APL qui n’est pas en relation avec ce dont j’ai besoin aujourd’hui », a-t-il expliqué.

Ce nouveau mode de calcul devrait faire des perdants

Reste à savoir si nouveau mode de calcul fera des heureux. En revanche, ce nouveau mode de calcul devrait faire des perdants. Les jeunes qui commencent à travailler pourraient être les premiers pénalisés. Car le mode de calcul actuel des APL prend en compte leurs revenus d’il y a deux ans, lorsqu’ils étaient encore étudiants. Avec le nouveau mode de calcul, ils toucheront donc moins d’APL, voire pas du tout. Une nouvelle donne qui va changer le rôle social des APL qui vont redevenir exclusivement une aide au logement et vont perdre ainsi leurs fonctions d’aide redistributive, qui permettait notamment de soutenir les jeunes dans le démarrage de leur vie.

Rappelons qu’une personne seule qui touche 1 100 euros net ne peut plus bénéficier des APL, un foyer avec deux Smic net non plus. La conséquence à craindre, à la suite de telles mesures, est qu’il soit de plus en plus difficile d’avoir accès au logement pour les personnes les plus vulnérables », estime les experts.